Komori a lancé le procédé H-UV sur le marché en 2009. Une combinaison d'encres à haute sensibilité (H=High-sensitivity)et de lampes spéciales à spectre plus étroit a permis à Komori d'atteindre ses objectifs : zéro ozone et une consommation d'énergie inférieure de plus de la moitié à celle d'un sécheur UV classique (avec à la clé une réduction de 60 % des émissions de CO2).

Pour la Drupa 2016, Komori avait également ajouté la technologie UV LED à son assortiment. Celle-ci était présentée sous l'appellation " H-UV L " : composante intégrée d'un processus complet, dans lequel presse, supports d'impression et flux de production sont entièrement optimisés les uns par rapport aux autres.