Le programme SVL (Social Virtual Learning) offre la possibilité aux futurs ingénieurs Heidelberg de se familiariser avec le fonctionnement interne d'une presse d'imprimerie, par exemple, pour étudier le mécanisme d'une prise de pince papier. Les opérations de montage et de maintenance peuvent elles aussi être simulées.

Heidelberg trouve qu'il est important de recourir à ces méthodes modernes si l'on veut maintenir l'attrait de l'industrie graphique pour la génération des "digital natives". Rainer Hündsdorfer, numéro un de l'entreprise, a déclaré : "Nous avons besoin de collaborateurs jeunes et dynamiques pour aider à donner forme à la transformation numérique d'Heidelberg." Le campus high tech d'Heidelberg à Wiesloch-Walldorf est aussi à la disposition de start-ups, qui peuvent en exploiter les possibilités technologiques.

Heidelberg collabore déjà depuis 2013 avec un certain nombre d'instituts de formation sur le développement de méthodes d'apprentissage à base de réalité augmentée et virtuelle.