Voici quelques-uns des résultats :

38 % des répondants annoncent pour 2017 une hausse du chiffre d'affaires de 6 % par rapport à 2016.

En matière de croissance du chiffre d'affaires, les très petites et très grandes entreprises graphiques réalisent de meilleurs scores, les moyennes entreprises atteignent un pourcentage du chiffre d'affaires moins élevé. En termes de rentabilité, les plus petites entreprises réalisent de meilleurs scores que les plus grandes.

Le prix de vente des imprimés est la préoccupation majeure et un défi pour les propriétaires d'entreprises d'impression.

Peu d'entreprises ont des plans d'investissement substantiels pour 2018, mais ceux qui en ont prévoient des investissements dans la finition et l'ennoblissement en premier lieu.

Deux tiers des répondants prévoient des engagements en 2018, principalement des designers graphiques, des spécialistes en marketing/communication et des travailleurs pour le prépresse.

Le rapport est le travail du Dr Joe Webb et Richard Romano. Ce dernier met en garde : " Nous devons bien nous tenir au courant de la technologie en général, et de comment la technologie peut avoir un impact sur la demande des imprimés. Beaucoup d'entreprises graphiques ont mal jugé l'importance d'Internet dans les années 1990 et de l'importance des équipements mobiles dans les années 2000. Nous ne devons plus reproduire les mêmes erreurs. "