Le premier service de télégramme électronique a été lancé en 1846 le long de la ligne de chemin de fer qui relie Bruxelles et Anvers. Proximus revient sur l'histoire du télégramme en Belgique: "Au début des années 80, plus d'un million et demi de télégrammes étaient encore envoyés et reçus chaque année en Belgique. Cependant, au cours des années, l'utilisation du télégramme a progressivement été réduite et il a été remplacé par des moyens de communication plus modernes et abordables : d'abord par le fax, ensuite par l'e-mail, le sms et, plus récemment, par les messageries instantanées. " Sur les 11 premiers mois de 2017, ce sont plus de 8.000 télégrammes qui ont été envoyés et reçus. Le coût du service de base s'élève à 16,25 euros pour envoyer 20 mots en Belgique, adresse comprise. La faible demande actuelle des télégrammes provient des clients professionnels comme les avocats et les huissiers de justice, car un télégramme est toujours accompagné d'une preuve d'envoi et le contenu est gardé par Proximus pendant deux ans.