L'imprimerie Lesaffre, qui est équipée de quatre presses Heidelberg avec alimentation bobine, est spécialisée dans l'impression de bandes dessinées. L'entreprise possède également une activité de reliure et de brochage sous le nom d'Euroliure. Quant à l'imprimerie offset feuille et rotative Delabie, qui est basée à Mouscron, elle est spécialisée dans les impressions publicitaires et industrielles. Depuis le décès du directeur Jean-Louis Lesaffre en août 2015, l'imprimerie tournaisienne était à la recherche d'un repreneur. Entre-temps, la production a continué d'être assurée par l'épouse de Jean-Louis Lesaffre. C'est alors que Delabie a vu une occasion d'augmentation d'échelle en rachetant Lesaffre. Hans Delabie, administrateur délégué de l'imprimerie Delabie, justifie sa décision : " Le groupe Lesaffre possède des équipements complémentaires à notre activité ainsi qu'une entreprise de reliure."

Depuis l'opération de rachat, qui a été signée le 1er janvier 2018, l'imprimerie Lesaffre poursuit ses activités en conservant son nom. Hans Delabie ne parle pas de perte d'emplois intensive, mais plutôt de départs naturels qui se feront à l'avenir, notamment avec les départs en pension. Les grands changements s'opèreront à la mi-2019. Delabie compte en effet centraliser toutes les activités tournaisiennes sur le site de Mouscron. Implantée dans le parc économique de la Martinoire, Delabie possède une superficie de deux hectares, sur un terrain de sept hectares.

Les deux imprimeries réalisent un chiffre d'affaires comparable qui avoisine les 15 millions d'euros. Ces dernières années, Delabie a investi plusieurs dizaines de millions d'euros dans des machines et dans un énorme parc de panneaux solaires. D'ici la fin 2018, Delabie prévoit encore d'investir dans une presse à feuille, ainsi que d'autres presses en 2019.