Le géant technologique japonais Fujifilm va racheter Xerox pour 6,1 milliards de dollars, soit 4,9 milliards d'euros après conversion. La nouvelle entreprise aurait une valeur marchande de 18 milliards de dollars, soit quelque 14 milliards d'euros. En vertu de cet accord, Fujifilm détiendra une participation majoritaire de 50,1 pour cent et ainsi tous les leviers de pouvoir dans l'américaine Xerox, autrefois l'un des pionniers dans le secteur technologique.

La nouvelle de ce rachat n'est pas vraiment une surprise. Depuis pas mal de temps déjà, Xerox éprouve en effet pas mal de difficultés à trouver de nouveaux débouchés pour compenser sa perte de rentrées sur le marché des imprimantes et des photocopieurs en recul. Le trimestre dernier, l'entreprise a ainsi essuyé une perte de 196 millions de dollars (157 millions d'euros).

Fujifilm prend donc une participation de 50,1 pour cent dans Xerox. Celle-ci devient provisoirement 'New Fuji Xerox' et ce, afin d'éviter toute confusion avec la Fuji Xerox existante. La manière dont l'ensemble fonctionnera, est peu compliqué, mais se présentera plus ou moins comme suit: Fujifilm et Xerox ont en 1962 fondé conjointement Fuji Xerox, une co-entreprise 75/25 opérant principalement en Asie. Le nouvel accord signé stipule que la Fuji Xerox existante sera une filiale de la New Fuji Xerox.

Même si la New Fuji Xerox aura une portée plus importante, il sera difficile de maintenir les marges bénéficiaires à un niveau supérieur. Ces dernières années, le marché de l'impression a en effet fortement régressé, parce que les gens se partagent plus souvent des documents par e-mail, ou les visionnent sur leur smartphone. Fuji Xerox annonce déjà qu'elle va supprimer 10.000 emplois d'ici 2020. Ces pertes d'emploi toucheront surtout l'Asie. Fujifilm espère essentiellement croître dans les services d'impression et l'imagerie médicale.

Els Bellens, Data News